RADIO SUD BESANÇON

Émission radio : Les impromptus du midi

Dessin Rhodia : Marion Chombart de Lauwe
© MCDL

Échange sur les ondes de Radio Sud Besançon au micro de Mario Morisi, le jeudi 7 février 2019.

Pour écouter l'émission :
Les impromptus du midi 101.8 FM sur Radio Sud Besançon: 20 minutes

JOURNAL DU PALAIS

Magazine économique Dijon

Article journal du palais : Marion Chombart de Lauwe
© Ph : Journal du Palais

Voici l'article de Fréderic Chevalier dans le Journal du Palais

Immortaliser le crépuscule des bâtiments...

Elle est en résidence à Besançon depuis trois semaines, mais vient sur le site de déconstruction de la Rhodia depuis juin dernier. Parisienne, elle s’appelle Marion Chombart de Lauwe. Elle est graveuse, dessinatrice, plasticienne. Son travail consiste à s’approprier les lieux en chantier ou voués à disparaître, pour en récupérer des matériaux, afin d’inscrire leurs traces sur ce qu’il reste d’eux. Baptisé Dernières heures des bâtiments, son projet artistique se veut, selon ses propres mots, « une métaphore de l'apoptose, ce processus biologique par lequel des cellules déclenchent leur auto-destruction en réponse à un signal. Mon travail avec la disparition des bâtiments, c’est la vie qui prend place dans la mort...».
Jusqu’ici, l’artiste a investi quatre lieux : les usines de chauffage urbain à la Villette, les anciens entrepôts de la chambre de commerce à Pantin, l’ancienne fabrique de glace à Nantes, le château de Romainville et aujourd’hui l’usine de textile de la Rhodiacéta. « Une destination que j’ai découverte par hasard, lors d’un concert donné à Notre-Dame des Landes où j’ai retrouvé une amie comédienne qui habite à Besançon. C’est elle qui a évoqué cette déconstruction. Je suis venue une fois pour voir et je suis tombée sous le charme. Sur place j’ai rencontré les gens du Frac, de la maison de l’architecture et du Musée du temps. Tous ont manifesté de l’intérêt pour mon projet, ce qui m’a motivée à me lancer ».
Elle se rend alors sur site, rencontre les anciens ouvriers, prend contact avec les acteurs du chantier, « ce qui facilite une approche de terrain approfondie et une meilleure compréhension du processus de démolition». Puis elle commence à dessiner les différents moments du démontage. «Croquer cette mise à nu des couches de mémoire successives. Tenter de capter le moment de basculement ». Les matériaux métalliques sur lesquels seront gravés les dessins sont récupérés lors de la déconstruction : « la Rhodia se dessinera ainsi sur ses propres restes ». L'étape de gravure se réalise en FabLab à l'aide d'une découpe laser. Enfin, les oeuvres ont vocation à être installées sur ou près du site d’origine.
Pour financer cette ultime étape, Marion Chombart de Lauwe a lancé une campagne de financement participatif sur le site, proarti.fr. Si le Musée du temps, et les services communication de la ville lui ont, par ailleurs, déjà commandés des dessins, il lui manque 18.000 euros pour finaliser son projet. Sur la plateforme de crowfunding, l’appel au don débute à 10 euros et offre un certain nombre de contre-parties (reproduction, gravure, original en métal, rencontre avec l’artiste...) plus où moins importantes en fonction de la somme offerte.

Pour faire un don c'est ici : www.bit.ly/la-rhodia

EXPRESSION LIBRE

Magazine économique de la CCI du Doubs

Article : Marion Chombart de Lauwe / Photo de Yves Petit

.
Mécénat culturel

Vous êtes un particulier ou une personne morale et souhaitez vous investir dans le mécénat culturel ? Le projet Dernières heures des bâtiments de Marion Chombart de Lauwe vous en offre la possibilité. En effet, il consiste à suivre la disparition de lieux emblématiques en dessinant l’évolution de leur métamorphose. À Besançon, ce projet concerne la Rhodia, friche industrielle. Marion Chombart de Lauwe récupère des matériaux issus du bâtiment et travaille en atelier pour graver les dessins sur ce support réemployé et rechargé d’une image symbolique. Pour conserver des éléments de la mémoire de ce lieu chargé d’histoire, vous pouvez prendre contact avec l’association Transbordement.

Pour faire un don c'est ici : www.bit.ly/la-rhodia

RADIO CAMPUS BESANÇON

Émission radio : La plage

Marion Chombart de Lauwe : Radio Campus
© Radio campus

Interview au micro de La Plage sur Radio campus Besançon
le 14 décembre 2018 à 12h
sur le projet de l'ancienne usine de La Rhodia.

Rencontre avec Marion Chombart de Lauwe + Découverte musicale avec Benjamin + Agenda !

Vous pouvez écouter l'émission sur le site de Radio Campus :
Émission La Plage 102.4 FM sur Radio Campus Besançon 102.4 FM : 30 minutes

TOPO

Topo-fc magazine régional

Article Topo projet sur la Rhodia : Marion Chombart de Lauwe / Photo de Yves Petit
Sur le chantier © Yves Petit

Article de Katia Mairey dans Topo,
magazine régional de Besançon


Les dernières heures de la Rhodiacéta érigées en œuvre d’art

L’artiste parisienne Marion Chombart de Lauwe investit le chantier de démolition de l'usine bisontine. Ses dessins seront gravés sur des matériaux récupérés sur place. La suite d'une série entamée à la Villette, pour laquelle elle lance un financement participatif..."

Lire l'article en entier sur Topo-fc

FRANCE CULTURE

Émission radio : Les carnets de la création

Marion Chombart de Lauwe : Les carnets de la création
© MCDL

Marion Chombart de Lauwe, artiste de terrain

Interview avec Aude Lavigne dans Les carnets de la création, le vendredi 7 septembre 2018 à 20h55 sur France culture

Marion Chombart de Lauwe est graveuse, dessinatrice, plasticienne. Son travail consiste à arpenter les lieux en chantier ou voués à disparaître, pour en récupérer des matériaux, afin d’inscrire leurs traces sur ce qu’il reste d’eux. Elle active la mémoire vivante de lieux notamment industriels…

Vous pouvez écouter ou podcaster l'émission sur le site de France culture : 5 minutes

FRANCE CULTURE

Émission radio : Les nouvelles vagues

Marion Chombart de Lauwe : Les nouvelles vagues
© Marc Ribis

Invitée à l'émission radiophonique Les nouvelles vagues de Marie Richeux, le mardi 27 septembre 2016 à 14h sur France culture en compagnie de Alexandre Guirkinger, photographe, nous avons abordé le thème de la semaine consacrée aux lieux.

Vous pouvez écouter ou podcaster l'émission sur ce lien :
Suivre le lieu à la trace

MUSEUM TV

Reportage tv

Marion Chombart de Lauwe : Museum tv
© Léa Lambert Sig / L-Films

.:
Documentaire inédit produit par Museum tv, Femmes artistes sur terrain masculin
Avec Agnès Thurnauer, Marion Chombart de Lauwe et Laurence de Leersnyder
Diffusé le samedi 06 janvier 2018 à 21h et le dimanche 08 janvier à 17h et 22h.

Ce documentaire s’intéresse aux femmes artistes dont les démarches s’inscrivent sur des terrains traditionnellement masculins. Dans l’espace public, sur des chantiers de construction ou dans les squats, mais aussi encore dans les fonderies où travaille un personnel majoritairement masculin, de jeunes peintres, dessinatrices ou sculptrices ont soutenu des démarches artistiques devant des regards interrogateurs, bienveillants ou parfois moqueurs.

BARTKIRA

Édition

Bartkira
© MCDL / Bakibaki

L'une des dernières planche du project Bartkira — qui met en image la lutte sans merci entre Bart/Kaneda et Milhouse/Tetsuo à travers Néo-Springfield ! — a été peinte en live par le japonais Baki-Baki et la française Marion Chombart de Lauwe lors de l'exposition de Tokyoïte : BARTKIRA PARIS

La planche est à la page 383 du volume 6

Article sur Japan FM
Article sur engadget
Article sur Catsuka

'A'A'

Article dans L’architecture d'Aujourd'hui

Article sur Marion Chombart de Lauwe dans la revue L'architecture d'aujourd'hui Article sur Marion Chombart de Lauwe dans la revue L'architecture d'aujourd'hui

Article bilingue dans la revue L'Architecture d'Aujourd'hui n°388, pages 102-105 du mois de mars 2012.

Rubrique Inspiration. Dessins de Marion Chombart de Lauwe sur la démolition de l'usine CPCU.

"Marion Chombart de Lauwe, graphiste et illustratrice, s’est emparée du sujet. Entre septembre 2011 et janvier 2012, elle revient régulièrement sur le site pour en faire une série de dessins au trait, que l’on peut feuilleter par ordre chronologique dans un Moleskine accordéon, s’intégrant ainsi dans la «communauté autour de l’usine», qui suit, étape après étape, le démontage de la chaufferie."

Extrait de l'article de Fanny Léglise.

A SUNDAY AT THE ATELIER

Émission radio anglophone

Festival freak wave

Pour le pilote de son émission A Sunday at the atelier, j'ai reçu Christina Maximoff, pour aborder mon rapport à la ville, raconter le projet artistique Dernières heures des bâtiments et parler de WoMa, l'un des ateliers que je fréquente.

Pilot episode | First broadcast: Sun 14 Feb 2016 | running time: 10 minutes

EST ENSEMBLE LE MAG'

Article

Article sur Marion Chombart de Lauwe dans le journal d'est ensemble

Lire l'article de juillet-août-septembre 2017: Carte blanche à… Marion Chombart de Lauwe, n°31, p. 19.

MAGAZINE DE ROMAINVILLE

Article

Article sur Marion Chombart de Lauwe dans le journal municipal de Romainville

::

Rubrique portrait du journal municipal de Romainville, pages 30-31 du n°63 d'avril 2016.

Figer l’instant fragile d’une disparition

L'EST RÉPUBLICAIN

Édition de Besançon

Article : Marion Chombart de Lauwe

Pour faire un don c'est ici : www.bit.ly/la-rhodia

CANAL PANTIN

Article

Article sur Marion Chombart de Lauwe dans le journal municipal de Pantin


Double page du journal Canal n°237, pages 28-29 du mois d'avril 2015.

Rubrique projet artistique, Réminiscences à venir.

"Sur des matériaux glanés au cours du chantier de rénovation des magasins généraux, Marion Chombart de Lauwe imprime, au laser, des dessins qu’elle a croqués en arpentant les lieux. Le geste artistique se faufile dans la brèche que constitue la transformation du bâtiment industriel pour saisir transition et mouvement. Souvenir de la bâtisse converti en gravure de la mutation : l’œuvre témoigne de métamorphoses et les engendre, tisse la mémoire de l’avenir."

Extrait de l'article de Patricia de Aquino.
Facebook