About

Elle a développé et épanoui son parcours artistique dans un contexte pluridisciplinaire et de mariage entre les arts du spectacle, la musique et les arts visuels.

Formée au théâtre à partir de 1999 parallèlement à des études d’anthropologie, elle se consacre une dizaine d’année aux arts de la scène en tant que comédienne. Sa pratique continue du dessin et des arts plastiques la conduise à réaliser de nombreuses formes visuelles s’adaptant aux projets pour lesquels elle s’engage.
C’est en 2010 à Paris, qu’elle débute sa pratique de la gravure en taille-douce. Cette expérience lui permettra de développer son travail autour du transfert d’un support à un autre. Intégrant le monde des FabLabs, elle s’approprie également les outils numériques et se consacre à un projet artistique d’envergure autour de l’architecture et de la mémoire des paysages urbains métamorphosés.

Elle s’applique à construire un regard en relation direct et instinctive avec le terrain où l’œuvre s’élabore et se donne à voir. L’aspect contextuel est fondamental. Elle y dessine le processus de transformation de lieux, puis grave l’empreinte de ces instants éphémères sur les matériaux issus des bâtiments eux-mêmes. Inscrivant ainsi un récit subjectif pour une archéologie du futur, qui peut trouver place dans l’espace public proche de ces paysages racontés.

En 2022, elle intègre le 6b, où elle installe son atelier de travail et s'implique activement dans la vie collective et associative du lieu. Ce centre de création et de diffusion unique en son genre en Île-de-France, accueille un écosystème créatif riche de plus de 250 structures et artistes résident·es.
Son travail s'inscrit dans une démarche libre et atypique, s’efforçant de prendre la température de ce monde à travers l'espace et sa représentation, traçant si possible avec poésie et vitalité, les paradoxes et complexités de nos perpétuelles transformations.

Elle travaille les paysages en mouvement et en lumière. Certains sont inventés et se nourrissent d’un monde intérieur, d’autres proviennent de lieux existants et témoignent de temps qui se dérobent et s’élaborent.
Elle expose également sa pratique artistique aux formes performatives. Grâce à l'usage d'un retroprojecteur (analogique) le dessin s'élabore en live lors de concerts et d'évènements culturels. Progressif, éphémère et improviser en correspondance direct avec la musique et le public, les dessins trouve une place dans le spectacle «  vivant ».

À l’aide de dessin de métal, de pochoir, de gravure, de peinture, de dessins animés éphémères… elle assemble des bouts de réel et d’imaginaire, d'espace et de mémoire advenue, passeuse et passagère de mondes insaisissables et laissés comme tels.



Documents à consulter :

Dossier artistique

Catalogue : sélection d'œuvre
Catalogue de monotype

Présentation du projet "Dernières heures des bâtiments" en français
Project presentation in english